Les États généraux du film documentaire 2020 Tënk

Tënk


Cette édition des États généraux du film documentaire marque, comme pour beaucoup de festivals, un point de rupture dont nous ne mesurons qu’en partie les effets. Pour reprendre un mot célèbre de Pierre Dac : « Il est souvent trop tôt pour voir s’il est déjà trop tard. » Si, en 2020, le festival ne pouvait prendre sa forme habituelle, il fallait qu’il se présente autrement.
Dès le 16 août, pour deux semaines consécutives, Tënk bouleversera sa programmation pour laisser toute la place aux films des États généraux du film documentaire. Certains de ces films seront disponibles sur tenk.fr jusqu’au 25 octobre. Tënk entend ainsi être présent pour accompagner ces films en ligne, comme il entend rappeler l’importance de l’expérience collective du cinéma en projection.
Se rassembler, autrement. Bien qu’en format réduit, en salle, en plein air ou chez l’habitant, Tënk proposera une programmation in situ, élaborée avec ses partenaires.
D’abord, place à la création ! Tënk contribue depuis 2018 à la naissance de nouveaux films à travers une démarche de soutien à la création. Les premiers films ont maintenant vu le jour. Six d’entre eux seront présentés dès lundi 17 août durant trois après-midi de projections et d’échanges, en présence des réalisateurs et réalisatrices et de nos partenaires : Sophie Dufau, journaliste à Mediapart, Christophe Pauly, secrétaire national de la F3C-CFDT, Pascale Cassagnau, responsable des collections audiovisuelles et nouveaux médias du Cnap, mais aussi Walid Bekhti, abonné de Tënk et membre de la commission « Films en route » 2019.
Parce que le cinéma documentaire est politique et qu’il peut faire bouger les consciences, nous accueillerons une table ronde autour du thème de la collapsologie à partir du film Quand on sait d’Emmanuel Cappellin. Tënk animera le débat en présence de l’équipe du film et d’invités spécialistes du sujet.
À l’heure de la sieste sonore, LSD, La Série Documentaire de France Culture proposera en avant-première un épisode inédit de la série Tahiti de l’autre côté du miroir. En présence de Perrine Kervran, productrice et animatrice de LSD.
Enfin, place au local avec une série de projections chez l’habitant en soirée dans les villages environnants. Tënk apportera son soutien au festival sur quelques-unes de ces projections.
Ces États généraux du film documentaire ne ressembleront pas à ceux des années passées. Comme de nombreux autres festivals cette année, ils auront été délicats à mettre sur pied. Nous sommes heureux que Tënk puisse en être, entraînant dans sa foulée ses partenaires, qu’ils soient médias, institutions, diffuseurs ou syndicats. L’édition 2020 des États généraux du film documentaire est là, elle contient suffisamment d’expériences et de ferments pour les éditions futures. Elle est là pour nous rappeler que le documentaire d’auteur est plus vivant que jamais.

L’Équipe de Tënk


En présence des réalisatrices/réalisateurs et/ou des productrices/producteurs.